PANDÉMIE DU CORONA VIRUS : La sensibilisation est une arme pour barrer le coronavirus

    En vue de sensibiliser les populations aux risques de contamination, mais également aux moyens de prévention contre le coronavirus, le président du conseil régional de l’Iffou, Traore Adam Kolia a initié en accord avec madame le préfet de l’Iffou, Aka Sono Julie épse Kablan une campagne de sensibilisation et de prévention dans les différentes structures.

La première étape qui a pris effet le 20 Mars dernier, suit son cours normal dans le chef lieu de région. Après les bouchers, les chefs de village, les commerçants, les transporteurs, les personnels de la Coopec et du conseil régional, la journée du mardi 24 Mars a été consacrée à la communauté éducative et aux agents de la mairie de Daoukro. Revenant sur l’objectif de son action, l’initiateur a dit ceci : « Cette campagne de sensibilisation a pour finalité de mettre en avant les mesures préventives et les règles d’hygiène à adopter pour lutter efficacement contre la propagation de ce virus. »A-t-il précisé.

Au cours des différentes rencontres, comme stratégie pour mieux véhiculer son message, le comité d’organisation prévoit la programmation de séances d’information sur le covid-19 suivie d’échanges. Une étape animée par une équipe médicale locale dirigée par le directeur départemental de la santé de Daoukro, docteur  Manouan Nogbou Jean-Marc. Dans son intervention, l’agent de santé a fait remarquer que cette pandémie mondiale  incite les populations à utiliser un cache-nez. Or  c’est un accessoire  qui est avant tout destiné au personnel médical et aux malades. Donc, en l’absence de symptômes, il n’est pas nécessaire de porter un masque. « En raison de l’humidité provoquée par la respiration, l’efficacité des masques chirurgicaux n’est garantie que  3 à 4 heures. Il est donc indispensable de les changer régulièrement. Enfin, le masque est à usage unique, il ne peut en aucun cas être lavé pour être réutilisé. Il doit donc être jeté à la poubelle après utilisation. »A-t-il indiqué avant d’ajouter que seuls les gestes barrières restent efficaces. C’est à dire : se laver les mains régulièrement, éternuer dans le pli de son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique, saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades et les rassemblements…

Les autorités éducatives et municipales ont  salué la démarche du président Kolia et son équipe qui vise à protéger les populations contre la maladie à coronavirus. Le maire de la commune de Daoukro, professeur Djè Koffi Aubin a particulièrement insisté auprès de ses agents municipaux, le relai des instructions reçues au cours de la réunion. De son côté, madame le directeur régionale de l’éducation nationale de l’Iffou a tenu à saisir la vitrine pour attirer l’attention de ses collaborateurs sur les cas d’absence au travail : «C’est vrai que les élèves sont en congé mais ce n’est pas le cas pour les chefs de structures. Vous n’êtes pas en vacance.Il faut éviter ” les abandons de servicesˮ en cette période sensible. Les contrevenants s’exposeront à des sanctions. » A martelé madame Tarègue Chantal.

Pour sa part, madame le préfet de l’Iffou a exhorté les  populations à appliquer les mesures prises par l’état. Parmi lesquelles les couvres- feux

Notons pour terminer que les 25 et 26 Mars 2020, les agents sensibilisateurs sillonneront d’autres secteurs sociaux professionnels.

EKYF 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *