2ème ÉDITION DU TOURNOI DE FOOTBALL DE LA COHÉSION SOCIALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’IFFOU

PRIKRO remporte le trophée Nanan BÉDIÉ Koffi Marcelin

Démarré le 8 août 2021, le tournoi de football régional de l’IFFOU, en hommage à Nanan BÉDIÉ Koffi Marcelin, ex chef de la tribu nambê et du village de Pepressou, qui était à sa 2e édition,a connu son apothéose, samedi 11 septembre dernier à Daoukro,chef lieu de région.L’objectif principal de la dite activité, est de prôner la cohésion sociale, l’unité et la fraternité pour le développement de l’IFFOU à travers le sport.

Pour l’occasion, les populations sont venues des départements pour communier.Ouvrant la série des allocutions,le 3e adjoint au maire de Daoukro, KOFFI Guillaume, qui a en charge la jeunesse, a salué l’initiative du conseil régional, qui vise à la consolidation de la paix, socle de développement.

Pour sa part, madame Macré, Secrétaire Générale à la préfecture de Daoukro,a encouragé les cadres de l’IFFOU à copier l’exemple du Président du Conseil Régional en favorisant les activités sportives, car selon elle, le sport est un excellent facteur de cohésion sociale pour les populations.L ‘autorité administrative a terminé son intervention en réitérant au public,le message de réconciliation et de vivre ensemble de madame le préfet de la région de l’IFFOU qu’elle représentait.

De son côté, l’initiateur, TRAORÉ Adam-Kolia s’est dit heureux et satisfait de voir que les matchs se sont bien déroulés sans incident du début jusqu’à la fin.Il a tenu à féliciter le comité d’organisation et tous les acteurs qui y sont impliqués.Notons qu’à la fin du temps réglementaire,le tableau d’affichage,affichait un score (2:2), lorsque les tirs aux butes ont donné raison à Prikro sur son adversaire du département de M’Bahiakro.

Indiquons que pour la finale de cette fête footballistique, diverses disciplines sportives y ont été greffées.Notamment, fitness, handball, basket, et un football féminin qui a été en faveur de l’équipe du personnel féminin du conseil régional face aux épouses des gendarmes, (1:0).Le corps préfectoral, les élus,les autorités traditionnelles et militaires, les guides religieux,les représentants des groupements féminins et de jeunesse, y ont pris part.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.