CÉRÉMONIE DE CLÔTURE DES ACTIVITÉS SCOLAIRES DU VILLAGE ANGLOPHONE DU COLLÈGE N’SIFLOUWA.

DJÈ  KOFFI  AUBIN, PREMIER ADJOINT AU MAIRE DE DAOUKRO, EXHORTE  LES ÉLÈVES À S’INTERESSER  À L’ANGLAIS. « LA LANGUE DU MONDE ENTIER »

Le village anglophone du Collège moderne N’Siflouwa  qui existe depuis quelques temps a connu une plus grande visibilité au cours de cette année scolaire grâce à une participation active de plus en plus d’élèves et une bonne orientation des enseignants d’Anglais.

L’encadreur principal est M. Kouassi N’Guessan Jean Andre, professeur  d’anglais dans le dit établissement. Les principales activités du Club sont : Les sketchs, les chants, les poèmes, les contes, les devinettes et les débats. Ces activités se déroulent tous les mercredis soir et tout au long de l’année scolaire.

Ces activités sont essentiellement réalisées par les élèves dans le but de développer leur compétence dans la langue Anglaise en l’occurrence dans l’expression écrite, orale et la lecture.

Ce samedi 12 Mai 2018, dans la salle du centre culturel Andoh Kouadio Jean de Daoukro, sous l’autorité de l’administration du collège, les animateurs du village anglophone ont organisé la cérémonie de clôture de ses activités scolaires dans la matinée.

S’exprimant à cette occasion, Djè Koffi Aubin, enseignant chercheur, professeur agrégé en médecine a indiqué que l’initiative est salutaire. « Toutes les matières qu’on enseigne à l’école y a n’en aucune  qui est inutile et notamment l’anglais qui est la langue de la science, du monde entier. Quand les enfants vont à l’école, ils ne s’intéressent pas à ça. Après ça les rattrape, ça fait des lacunes. Et c’est pourquoi je n’ai pas hésité à accepter d’être leur parrain. » A ajouté le premier adjoint au maire de Daoukro qui a réaffirmé sa disponibilité et son engagement aux côtés de la communauté éducative.

Adjé Moro, directeur des études du collège N’Siflouwa, s’est réjoui de la présence quantitative et  qualitative des invités. Au nom du conseil d’administration il a exprimé à leur endroit sa gratitude et nobles sentiments pour l’éclat particulier qu’ils ont apporté à la cérémonie.

Notons pour terminer que ce village anglophone qui compte à ce jour environ trois cents(300) participants, est aussi ouvert aux personnes désireuses d’apprendre ou renforcer leurs compétences linguistiques.

EKYF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.