#FAITS DIVERS: DRAME À DAOUKRO

Les éléments du commissaire Traore mettent la main sur un couple criminel. 

Koua N’Dri Abongoua, entrepreneur en bâtiment de son état et son épouse exerçant la même profession, ont été déférés depuis le dimanche 18 Mars 2018 à la maison d’arrêt et de correction de Bongouanou, pour répondre de leur acte atroce.

En effet, La veille de leur interpellation, le couple a battu à mort Kouassi Konan Richard, l’accusant d’avoir violé leur fille âgée de 13 ans se prenomant Ozianne, fréquentant un établissement primaire de Daoukro.

Selon les parents de la victime, que nous avons rencontré au quartier 120 logements, Kouassi Konan Richard collaborait depuis belle lurette avec le couple, qu’il a abandonné il y’a peu, pour gérer un lavage d’auto. Le samedi 17 Mars dans la soirée, le couple va le chercher sur son lieu de travail, pour l’enfermer dans leur maison à l’idée de lui apporter une correction, parce qu’il aurait violé leur fille. Koua N’Dri et sa femme vont donc le battre sans relâche et pour étouffer ses cris de détresse, ils augmenteront le volume de leur poste de radio. S’apercevant que le jeune homme est agonisant, ils vont le projeter dans la rue. Ce sont des passants qui le conduiront à l’hôpital général de Daoukro, où Kouassi Konan Richard succomba, suite aux coups et blessures qu’il a reçu.

Saisie, la police a aussitôt mis le grappin sur les auteurs de ce crime .Par la suite, ils ont été transférés à la maison d’arrêt et de correction de Bongouanou .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.