M’bahiakro / Journée internationale des droits de la femme

Traoré Adam-Kolia invité spécial des festivités

L ‘esplanade du centre culturel de M’bahiakro a servi, le mercredi 16 mars 2022, de cadre à la célébration de la journée internationale des droits de la femme autour du thème :  » L’égalité des chances pour un avenir durable en Côte d’Ivoire « . A cette occasion, N’din Alexise Nicole épouse Ohoueu, directrice de l’Institut de formation et d’éducation féminine (IFEF), a invité les femmes à se lever et à montrer qu’elles n’ont pas besoin des talents pour être à la hauteur. Avant de leur apprendre que l’égalité des chances ne se décrète pas. Kouadio Michel, 1er adjoint au maire, représentant le maire, a souhaité la bienvenue à tous les invités et à la population non sans les saluer, les remercier et les féliciter. N’guessan Amoin Nathalie, représentant la directrice régionale de la femme, de la famille et de l’enfant, a indiqué que le thème choisi cette année interpelle la conscience collective mais aussi et surtout celle de la gent féminine. A l’en croire, il répond au besoin de mettre sur la sellette la problématique du changement climatique, ajoutant que le risque que court notre pays face aux aléas climatiques requiert de tous les acteurs des actions innovantes afin d’atténuer les effets sur les activités des femmes durement impactées.

M’bahia Léa épouse Djamala, marraine, a offert la bagatelle somme de cinq millions aux femmes de M’bahiakro, afin qu’elles puissent entreprendre des activités génératrices de revenus. Elle les a incité à prendre des initiatives afin de soumettre des propositions concrètes aux autorités. Puis de les inviter à être les guides de leurs enfants, de leurs époux, de l’humanité tout simplement pour construire un monde plus apaisé, de partage, d’amour et à être la lumière du monde. Koffi Armande, agent du CNDH, a pour sa part, exhorté les femmes à dénoncer aux autorités compétentes les abus qu’elles subissent. Traoré Adam-Kolia, invité spécial, a réaffirmé sa détermination à œuvrer en vue de la promotion d’une société marquée par l’égalité des droits et l’équité du développement humain. Il a saisi l’occasion pour rendre un vibrant hommage et exprimer toute sa profonde gratitude et son admiration à toutes les femmes du monde en général et les femmes de l’Iffou et de M’bahiakro en particulier. Il a partagé les frustrations et les douleurs de celles qui souffrent du déni de leurs droits avant de leur apporter son soutien total. Il a exhorté les populations de l’Iffou ainsi que les citoyens du monde à une unanimité juste d’égalité, de respect réciproque et d’amour, invitant les femmes à ne pas se sous-estimer mais à revendiquer leurs droits en usant des nombreux atouts que le créateur leur a donné. Légré Koukougnon, préfet de M’bahiakro,à qui la marraine a confié les fonds, a demandé aux femmes dudit département, de proposer des projets rentables.

SERCOM/Ekyf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.