Traore Adam Kolia, président du Conseil Régional de l’Iffou, renforce l’information et la sensibilisation sur la pandémie auprès des populations.

L’épidémie de coronavirus, continue d’impacter fortement le quotidien des populations. Alors qu’aucun cas n’est encore détecté dans sa région, le président du conseil régional de l’Iffou, Traoré Adam Kolia prend des mesures préventives pour éviter la propagation du virus. En accord avec le corps préfectoral, un programme a été établi pour que les différentes couches sociales soient mieux imprégnées de la situation. Ce vendredi 20 Mars 2020 qui marque le début de la campagne, les personnels de la coopec de Daoukro et du conseil régional ont été instruits sur la maladie en question dans leurs différents locaux. Dans son intervention, l’agent de développement a tenu à préciser que l’initiative n’a pas pour objectif de faire peur, ni de traumatiser. Mais c’est plutôt pour éveiller les consciences, de nous dire, a t-il indiqué, que ça n’arrive pas qu’aux autres.Chacun doit apporter sa pierre au combat car l’état ne pourra pas tout faire: «Même les grands états sont dépassés. N’attendons pas que l’état ivoirien vienne prendre les dispositions pour nous. De la même manière les gens fuient pour venir en Côte d’Ivoire, si la maladie prenait Abidjan, c’est de cette manière là que nos parents vont fuirent Abidjan pour venir au village avec la maladie. Donc faisons en sorte qu’on n’arrive pas là.» A-t-il souhaité.

N’ayant pas encore la maitrise totale du contour du fléau, l’élu appelle tous ses parents de l’Iffou à adopter et à appliquer les consignes de prévention et d’hygiène de protection. À l’exemple de la chine d’où est partie la maladie, qui est arrivée plus ou moins à maitriser le phénomène. Tout simplement parce que les chinois respectent scrupuleusement les principes qui leur ont été donnés.

En plus de cet appel, Traoré Adam Kolia a assuré l’ensemble des personnels soignants du soutien du conseil régional.Auparavant, il y a eu des échanges sur la présentation de docteur Akely Felicienne, chargée des actions sanitaires au district de Daoukro. Les généralités, les mesures, les activités réalisées, les perspectives et les attentes relatives au covid-19 étaient les grandes lignes de son exposé. Le directeur départemental de la santé de Daoukro, docteur Manouan Nogbou Jean-Marc a saisi l’occasion pour encourager les chefs de service à mettre en place un dispositif de lavage des mains au sein de leur structure.Pour sa part, le directeur général d’administration du conseil régional, Yamoua Camille, a au nom du personnel, dit merci au président Kolia et à madame le préfet de l’Iffou, qui font preuve de beaucoup de grandeur dans la crise à travers cette démarche visant à protéger la population contre ce virus ayant déjà causé plusieurs milliers de morts dans le monde.Dans son mot de clôture, madame le préfet de Daoukro, Aka Sonoh Julie Epse Kablan, a attiré l’attention des commerçants véreux sur la flambée des prix des produits d’hygiène ou supports de prévention sur le marché.«Il ne faudrait pas qu’on profite du malheur pour se faire un peu plus de chiffres d’affaires. Le ministère du commerce sera sur le marché pour veiller au respect des prix.»A-t-elle averti.

Notons que cette première étape des réunions d’information et de sensibilisation sur le coronavirus à Daoukro, prendra fin le 26 Mars prochain. Des rencontres qui se tiennent selon les mesures du conseil national de sécurité(CNS) dont le respect d’une distance d’au moins un(01) mètre entre les participants.

EKYF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *