ATELIER DE SENSIBILISATION ET D’INFORMATIONS SUR LE VIOL AU SIEGE DE LA CNDHCI DE DAOUKRO

 

Sur instruction de la Commission Nationale des Droits de l’homme en Côte d’Ivoire(CNDHCI),le siège de ladite commission à Daoukro a abrité le mercredi 29 août dernier un atelier avec pour thème : <<Le viol et les répressions du viol >>

Cet atelier avait pour orateur principal , le capitaine de compagnie de la Gendarmerie de Daoukro, John Constant .Au cours de son exposé , l’officier a d’emblée défini le viol et présenté les sentences qui encourt tout individu responsable de cet acte criminel .
” Le viol se définit comme une violence que l’on fait à une personne sans consentement ou par la force, consistant en une pénétration sexuelle, vaginale, anale , orale ,par la main ou un objet. Au regard des dispositions de l’article 354 du code pénal de Côte d’Ivoire ,le viol est un crime et doit être réprimé vigoureusement. Ainsi donc selon l’article 77,tout individu qui commet un viol est passif d’une peine allant de 5 à 20 ans d’emprisonnement”a t-il déballé.

Notons que cet atelier organisé par le président de la commission régionale des Droits de l’Homme de l’Iffou,Kouassi Kouassi Roger a enregistré la participation du commissaire de police Aka Jean Louis,du président des confessions religieuses,des associations des femmes et des jeunes,des syndicats et ONG – des membres du forum régional des Droits de l’homme et du directeur régional de la protection sociale.