L’ONG YE MOAYET fait des dons de vivres à plus de 200 veuves musulmanes.

Plus de deux cents veuves musulmanes de Daoukro ont reçu, de la part de l’ONG Ye Moayet, des vivres , lors d’une cérémonie organisée, jeudi 7 juillet 2022, à la salle du centre culturel Andoh Kouadio Jean.

Ces kits sont essentiellement composés de riz, d’huile et de pâtes alimentaires.

L’ objectif, selon le président de l’ONG, TRAORE Adam-Kolia, est d’aider les veuves démunies à passer la fête de la tabaski dans la gaieté.

« Nous avons initié cette opération pour reconnaître à nos mamans, tous leurs mérites.On le sait, perdre son mari, est extrêmement difficile, surtout que dans nos contrées, ce sont les hommes qui portent la famille.Nos mamans les aident dans une moindre mesure. Donc, quand le mari, soutien principal de la famille, vient à disparaitre, c’est généralement un désarroi pour nos mamans.>> A-t-il expliqué avant d’ajouter qu’ au-delà de ce geste, c’est l’expression de la reconnaissance manifestée qui importe.

On notait à cette cérémonie ,la 7° édition du genre, la présence quantitative et qualitative des différentes couches sociales. Notamment, M. Ebini Koffi, Directeur régional de la protection sociale de l’IFFOU et de Mme Kouledie née Bouadou Koko Thérèse ,Directrice régionale de la famille, de la femme et de l’enfant de l’IFFOU.

Pour ces responsables qui vivent les réalités des personnes vulnérables au quotidien, ce geste va soulager ces récipiendaires sans grand moyen.

C’est pourquoi, Madame le Préfet de l’IFFOU, AKA Sonoh Julie épouse Kablan,a par la voix de son Secrétaire Général2, MACRE Gisèle, remercié l’initiateur,TRAORÉ Adam-Kolia, par ailleurs cadre de la région, pour toutes les actions humanitaires en faveur des populations depuis la création de sa structure en 2016.

Mesdames Kouassi N’goran Assetou et Kamite Affoue Djeneba ont traduit toute la reconnaissance des veuves au donateur pour sa fidélité continuelle à leur égard chaque année pendant la fête de l’Aïd el-kebir.

Pour sa part, l’imam de la grande mosquée, Ali N’guessan, s’est réjoui de l’action sociale et a invité d’autres personnes de bonne volonté à emboiter les pas de l’ONG YE MOAYET.

Notons que dans sa quête de continuer à aider toutes les veuves musulmanes ou chrétiennes en situation de précarité dans l’IFFOU,TRAORÉ Adam-Kolia projette les accompagner dans la réalisation d’activités génératrices de revenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.