MISE EN ŒUVRE DE LA POLICE DE PROXIMITE À DAOUKRO

Les experts en sécurité sensibilisent la société civilo-militaire

Vu les enjeux sécuritaires que pose le terrorisme et toutes les formes de criminalités de notre temps, faire la sécurité sans le peuple est révolu. C’est cette nouvelle doctrine de sécurité dénommée police de proximité qu’est venue expliqué le mardi 21 Août 2019 à la préfecture de Daoukro , Kama Tapé Béranger, expert en sécurité, conseiller près du ministre de l’intérieur et de la sécurité, qui appuie également la gendarmerie et la justice.

Étaient présents à cet atelier, les autorités préfectorales, des leaders communautaires et les forces de défense et de sécurité de la région de l’Iffou.

Le conférencier du jour Kama Tapé Bérenger est revenu sur les enjeux de cet important atelier :
<<Dans le cadre de la coopération bilatérale en matière de sécurité intérieure entre la Côte d’Ivoire et les Etats Unis, de mettre en œuvre une culture de sécurité qu’on appelle la doctrine de police de proximité qui engage désormais la coproduction de la sécurité entre les forces de sécurité intérieure et les populations. Les acteurs étatiques et non étatiques doivent coproduire la sécurité qui est comme une denrée dans la mesure où elle concerne les Hommes>> .

Et d’ajouter : « En matière de police de sécurité en terme de sécurité préventive, il est demandé aux citoyens d’être des acteurs de sécurité mais, il y a des prérequis à cela, la confiance entre les citoyens et leurs forces de sécurité pour travailler ensemble. Nous sommes venus pour que le mariage entre l’entité chargée de la sécurité et les populations soit scellé pour permettre la prévention de la commission des infractions, toute forme d’infractions. Les problèmes sont devant et on prévient à travers un dialogue constant, à travers les informations qui sont données régulièrement et une évaluation qui est faite de concert. L’autre élément c’est qu’on parle de contrat de sécurité pour que les citoyens jouent un rôle et les forces de sécurité en fonction de leur technicité jouent le leur. Cela permet l’assainissement de la région en terme de sécurité et pour qu’il y ait une stabilité » a-t-il mentionné.

Quant au Préfet intérimaire de Daoukro,Tanrah Doh Jacob,il a vivement salué l’initiative sécuritaire du gouvernement tout en s’engageant personnellement de l’application sur le terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.