LES MARTYRS POUR LA DÉFENSE DE LA CONSTITUTION DE DAOUKRO INHUMÉS

La population de Daoukro ensemble avec le Général Ouassenan rendent hommage aux Ce samedi 21 novembre,les militants de l’oppostion de Daoukro se sont rendus massivement à la morgue Ivosep pour la levée de corps de deux victimes de la crise postélectorale en l’occurence N’Guessan Koffi Toussaint et Kouassi Yao Jean.

Étaient présents à cette ceremonie funèbre,Le Général Ouassenan Koné,Représentant le Président Henri Konan Bédié,le Préfet de Region,Aka Sonoh Julie,le Président du Conseil Regional de l’Iffou,Traoré Adam Kolia, le Ministre Koumoue Moise,Sénateur, vice président du PDCI , le Député de Daoukro/N’Gattakro,Akoto Olivier,le Président de la JPDCI Rurale,Innocent Yao , une forte délégation du FPI conduite par Monsieur Ader et bien d’autres personnalités.

Après les civilités et une minute de silence ,le long cortège funèbre a mis le cap sur le cimetière de Daoukro.Avant l’ultime séparation, le Général Gaston Ouassenan Koné a proféré au nom du Président Henri Konan Bédié ,des mots de compassion et d’hommage aux vaillants défenseurs de la constitution, N’guessan koffi Toussaint, 34 ans , père de 2 enfants, mort par décapitation et kouassi Yao jean, 18 ans , mort par arme à feu , tombés le lundi 09 novembre dernier au quartier Sossoribougou de Daoukro lors de la marche de l’opposition.

Pour rappel,avant cette journée d’hommage,le jeune Coulibaly Ibrahim militant du PDCI RDA ,agé de 19 ans et élève en classe de 1ere au Lycée Moderne Henri Konan Bédié a été dans le plus grand rituel islamique enseveli egalement devant parents et amis. HELP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.