RÉCLAMANT SON ARGENT,UNE COMMERÇANTE SE FAIT TABASSER PAR UN ORPAILLEUR CLANDESTIN À OUÉLLÉ KOUMANOU

La victime implore l’assistance de la Gendarmerie

Dans la matinée du Dimanche 13 Mai 2018, à Ouéllé-Koumanou, un orpailleur clandestin a battu violemment une commerçante-restauratrice parce qu’elle réclamait à son créancier de lui payer et comme un fauve, l’orpailleur s’en ai pris à elle.

Selon nos sources (KAJ) s’est rendue à la Gendarmerie porter plainte à deux reprises mais rien ni fit pour arrêter ce hors la loi, qui est aujourd’hui, libre comme l’air. Pensant avoir l’assistance de la Gendarmerie de Ouéllé, c’est avec regret que dame KAJ n’à point eu le secours qu’elle prétendait avoir de nos gendarmes dont le rôle premier est de protéger les biens et personnes.

Le plus troublant, c’est le silence coupable de la Gendarmerie de Ouéllé qui refuse d’arrêter ce «Batteur de femme ». Il nous a été donné comme information que le jeune orpailleur avait été repéré quelques jours après son acte odieux .
Signalé à la Gendarmerie, ils affirment que le chauffeur est malade. La seconde fois, il a été arrêté par la population. La Gendarmerie a réaffirmé encore son désintéressement en notant que les gendarmes sont allés se distraire à l’espace Zouglou de Ouéllé.

Qu’est ce qui peut traduire l’inaction ou le silence coupable de la gendarmerie face au crime commis par ce jeune orpailleur?
La présence des orpailleurs clandestin dans notre région à fait flamber l’insécurité de sorte que même agresser on ne sait plus chez qui se diriger pour se défendre ou se protéger et comme à ‘’l’état de nature’’ les actes criminels se déroulent aux yeux de toutes les autorités. Nous sommes amenés de croire que les autorités sont complices des actes ignobles que sont victimes au quotidien nos femmes et enfants. A l’heure où nous mettons sous presse dame KAJ panse encore ses plaies et son corps meurtris dans la douleur et réalise que la Fête des « Mères » est loin d’être une émanation de liberté et de réjouissance pour toutes les femmes. Les populations racontent à qui veut l’entendre que depuis l’arrivée de ces orpailleurs clandestins à Ouéllé et dans la région, il ne se passe pas un jour sans qu’un crime ne se produise ou qu’une vie ne soit arrachée.

( Source ) Correspondant Ouéllé News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.